Déménager, quelle galère !

clementine-demenage

Je suis sûr que vous vous avez déjà toutes au moins une fois entendue cette fameuse phrase « la grossesse ce n’est vraiment pas la bonne période pour déménager ». Oui sauf que voilà c’est quand un baby pointe le bout de son nez qu’on se sent à l’étroit et qu’il est temps de trouver un logement plus grand. Surtout quand la situation n’ai pas simple comme avec l’homme où nous vivions a 400km l’un de l’autre, chose qui ne pouvait pas rester comme cela avec l’arrivée de notre petite plume.

Pour nous, le déménagement c’est fait alors que je commençais mon 8ème mois de grossesse. J’ai dû gérer le rassemblement des affaires et les cartons toutes seule étant donné que l’homme était déjà sur place et en période de stage, impossible pour lui de faire des allers-retours.

J’ai tentée de me ménager au mieux mais j’avoue que c’est très dur de rester à regarder tout le monde s’activait et de ne rien faire. Je n’ai pas pu m’empêcher d’aider, il faut dire qu’on avait 1 semaine pour détapisser les deux chambres, les retapisser et lessiver tout l’appartement avant que les meuble n’arrivent. Niveau transfert de nos meubles et affaires, nous avions loué un camion et c’est mes parents qui se sont occupés de tout charger dans le camion et de faire les 400km pour tout nous ramener.

Et qui dit déménagement dit forcément paperasse à gérer et là cela a été une vraie catastrophe :

  • Internet : presque 20 jours pour que tout fonctionne il y avait un problème de raccordement de ligne
  • Sécurité Sociale : dossier transférer à moiter, pas de trace de mes arrêts de travail et de mon congé pathologique, du coup je n’ai pas touchée d’indemnité journalière, depuis fin avril (super quand tu as plein d’achat à faire aussi bien pour l’appartement que pour petite plume).
  • La Caf : alors là je crois que c’est le pire, dossier clôturé à l’ancienne caf et la nouvelle n’a pas reçu de transfert, aucune trace de ma grossesse nulle part, donc je n’ai pas touchée ma prime à la naissance.

Comment vous dire quand tu es enceinte, bourrer d’hormones et que tout va de travers, bah tu as juste envie de passer tes journées à pleurer. A l’heure actuelle tout c’est soucis sont réglés hormis la caf, mais là je crois que l’on n’est pas sortie de l’auberge.


Alors, si vous envisagez de déménager voici quelques conseils:

  • La patience : le côté administratif risque d’être semer d’embûche
  • L’organisation : soyez bien méthodique quand vous faites, vos cartons (parce que quand tu as besoin d’un truc et que tu dois tout ouvrir pour le trouver c’est juste l’horreur)
  • L’aide : trouvez de la main d’oeuvre (bah oui les cartons ce n’est pas tout léger)
  • Le repos : tenter de vous ménager au mieux, sous peine d’être très vite épuiser.

Illustration: Korrig’Anne

This entry was posted in BlaBla.

2 comments

  1. Maman noob says:

    Ah ah la sécu ! Je n’ai pas eu besoin de déménager pour connaitre des déboires ! En arrêt maladie depuis mes 5 semaines de grossesse rien n’allait jamais ! J’attendais presque 4 ou 5 mois pour que ça se débloque… Pratique quand tu n’es pas censée bouger de ton canapé !
    Par mail les choses avancent plus vite (au cas où ça peut t’aider !)
    Bravo tu es courageuse pour tout ça !

Laisser un commentaire